Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une plume, des images, et des mots

Une plume, des images, et des mots

Blog d'une jeune aidante dont le père est atteint d'une maladie apparentée à Alzheimer, la Dégénérescence Fronto-temporale. Retrouvez-ici le quotidien de la maladie.


Cauchemar éveillé

Publié par Lou sur 28 Mars 2016, 17:38pm

Cauchemar éveillé

Ayant vécu près de 2 ans dans l'angoisse quotidienne, par les crises de mon père qui ne cessaient de s'intensifier au fil du temps, j'ai comme qui dirait développer du stress post-traumatique. Pourquoi j'évoque ça ? Parce que chaque nuit depuis son départ le 6 novembre, il hante mon sommeil sous forme de cauchemars.

Chaque nuit, je le revois dans ses crises, parfois il se fait discret, parfois ses cris me réveillent en sursaut, et puis la majeur partie du temps, sans doute ma plus grande crainte qui resurgit, il rentre définitivement chez nous.

Ces cauchemars sont à mon avis un beau message de mon inconscient, où j'affronte les angoisses que je refoule vu que la serrure de la censure consciente est dévérouillée...
Bien sur, je suis bien consciente que ça n'arrivera pas, mais à chaque fois mon père arrive comme une fleur du genre " Me revoilà ! Je suis rentré de vos vacances de merde ! ".

Alors bien souvent, je cherche l'origine de cette crainte. Est-ce parce qu'on a galéré à ce que des médecins le prennent en charge étant donné qu'il paraissait tout à fait "normal" avec des inconnus, alors qu'avec nous il était comme... possédé ?! Est-ce parce qu'il est dans une période où il semble "normal" ?! Est-ce parce qu'il est dans une phase où il veut à tout prix rentrer chez nous ?! Ou bien est-ce un mixte de tout ça ?!... Je pencherai pour la dernière réponse.


Bref, tout ça pour dire qu'en fin d'après midi, j'étais tranquillement en train de bricoler dehors entre deux averses, quand ma mère ouvre la fenêtre de ma chambre (et là la surprise du bricolage est loupée ahah) et me dit : " Je viens d'avoir un appel, je n'en reviens pas..." .
Aussitôt je stoppe mes activités et fonce en apprendre un peu plus !
Alors elle me raconte : le numéro de l'hôpital s'affichait, alors elle a décroché pensant que c'était les infirmières de l'EHPAD, mais non... à l'autre bout du fil, c'était mon père ! Chose incroyable car dans sa chambre, il peut recevoir les appels mais ne peut pas téléphoner, sauf s'il compose un code pas bien compliqué avant pour obtenir le standard, mais aprés il faut encore qu'il connaisse notre numéro, et comme ce n'étaient pas les infirmières habituelles en ce week-end de Pâques...elles ne devaient pas être informées qu'il ne fallait surtout pas lui donner ce code...
Et là il lui dit d'un ton assez nerveux tout de même (on sent bien quand il est sur les nerfs) : " Je rentre mardi à 10h ! ", alors elle essaye de changer de sujet sur le temps qu'il fait, sur les activités qu'il fait, sur ses repas, mais rien n'y fait... il s'est fait tout beau et rentre mardi un point c'est tout. " Démerdez-vous comme vous voulez mais je rentre mardi à 10h, tout est programmé !" , il demande quand même si je suis rentrée de Paris... alors qu'aujourd'hui est un jour férié... et la conversation s'achève là..

En bref, j'ai eu l'impression de vivre un de mes cauchemars en étant éveillée.
Il ne manquerait plus qu'il arrive devant la porte demain comme dans mes nuits... mais... je vais trop loin là...c'est impossible... réveillez moi !

Cher monsieur stress, tu ne prendras pas le dessus sur moi ;)
La suite demain après avoir contacté les infirmières, la neuropsychologue de l'EHPAD pour savoir comment demain se sera passé...


J'ai quand même trouvé le meilleur des "médicaments" pour atténuer mes cauchemars.. ma petite westie, vient dormir chaque nuit contre moi à présent, et ça a comme qui dirait un effet apaisant, même si ça n'empêche pas les cauchemars.

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !