Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une plume, des images, et des mots

Une plume, des images, et des mots

Blog d'une jeune aidante dont le père est atteint d'une maladie apparentée à Alzheimer, la Dégénérescence Fronto-temporale. Retrouvez-ici le quotidien de la maladie.


Les fluctuations d'Alzheimer

Publié par Lou sur 28 Mars 2016, 12:03pm

Catégories : #Fluctuations

Les fluctuations d'Alzheimer

Bien évidemment, chaque patient est différent, surtout lors des formes atypiques dont mon père est atteint.

Voilà maintenant presque cinq mois que mon père a été prit en charge par une équipe médicale et ne vit plus chez nous. Cinq mois que la vie à retrouvé son calme, et cinq mois que je n'angoisse plus à l'idée de rentrer ou bien de laisser ma mère seule chez moi. En bref, cinq mois où la sérénité est revenue, ou presque...

Car, si au départ mon père ne parlait absolument pas de rentrer à la maison, et où ses troubles cognitifs étaient flagrants, depuis un moins environ, il en est tout autre.En effet, il est capable de formuler une phrase complète sans le moindre problème, de se souvenir où il habitait, de savoir où il est. Pour ce qui est de la date en revanche, ou de la période de l'année dans laquelle nous nous trouvons, sans son éphéméride il serait totalement perdu. Comme s'il n'était pas malade, mais bien sur ce n'est qu'une illusion des fluctuations d'Alzheimer ! Un coup des troubles, un coup ils se font plus discrets.

Et surtout, il veut rentrer coûte que coûte, quitte à payer un taxi. Alors, je ne sais pas où il a bien pu lire une affiche indiquant que le séjour ne pouvait pas durer plus de 30 jours (surement vers l'espace Co-com où il était juste avant d'entrer en EHPAD dans le couloir d'à côté), il a fait son calcul et pour lui, finit le séjour vacances (on ne l'aura plus ! il a "bien compris la leçon") il faut aller le chercher.
Alors, on ose plus l'appeler pour le moment, car il s'énerve après nous, et nous nous sentons bien impuissantes face à ses mots.Car bien évidemment, histoire de compliqué les choses, il est en pleins déni de sa pathologie, et sa phrase fétiche est " Vous me prennez vraiment pour un con, vous verrez à mon âge " Oui mais...64 ans ça reste jeune quand même... .

Comme nous en parlions au groupe de parole, il faut parfois savoir se protéger, et c'est ce que nous faisons actuellement, le temps que la tempête passe. Ce qui ne nous empêche aucunement de penser à lui et de lui garder une place bien au chaud dans nos coeurs.
Bien sur, il n'est absolument pas question d'un retour à domicile. Car je ne revivrai pas ce que j'ai vécu pendant deux ans, au risque que tout recommence, car il ne voudra à nouveau voir aucun médecin, et quand le traumatisme que je refoule à chaque fois renaît histoire de me "protéger" ,ben ça fait mal...

C'est ce que cette image créée par mes soins symbolise : Dans la vie, il ne faut jamais perdre espoir (symbolisé par l'oiseau), et continuer d'avancer malgré les nuages (les moments moins faciles), car au bout se trouve toujours le soleil (les bons moments) ! ;)

"Alors je prend sur moi quand ça ne va pas
Je me bas et sèche mes larmes
Quoiqu’il arrive je ne baisse pas les bras
Et je reprend les armes, avant de me construire un futur
Même si parfois c’est difficile, car il vrai qu’le bonheur est si versatile "

~ Keen'V - La vie est belle ~

Commenter cet article

Doune 28/03/2016 15:20

Belle illustration, belle plume, petit bout de femme remplit de courage, de force, un exemple pour beaucoup. Continue à t'écouter, à écouter et faire ce que tu penses, je te dis bravo, car beaucoup serait parti en courant. Garde ce courage et cette force malgré la difficulté. Je t'embrasse

Lou 28/03/2016 15:39

Merci ma chère Doune !! <3 je t'embrasse aussi !

Nous sommes sociaux !