Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une plume, des images, et des mots

Une plume, des images, et des mots

Blog d'une jeune aidante dont le père est atteint d'une maladie apparentée à Alzheimer, la Dégénérescence Fronto-temporale. Retrouvez-ici le quotidien de la maladie.


Nouvelle hospitalisation

Publié par Lou sur 8 Avril 2016, 16:53pm

Catégories : #Démarches

Nouvelle hospitalisation

Aujourd'hui était censé être le jour J pour que mon père puisse aller dans une clinique psychiatrique adaptée dans le vieillissement afin de ré-évaluer son traitement, et calmer sa phase dépressive...

Mais comme jamais rien ne se déroule comme prévu, ça n'a pas pu se faire, la place ne s'est pas libérée. Alors, j'ai reçu un appel de la neuropsychologue de l'EHPAD, ainsi que du médecin s'occupant de mon père pendant ma journée de stage. Ma mère ne pouvant actuellement pas se déplacer, et me trouvant à une centaine de mètres de l'établissement... il fallait que j'aille faire une demande d'hospitalisation d'office pour qu'il soit transférer dans une autre structure avant que la place se libère dans la fameuse clinique.

Je me suis revue 6 mois plus tôt, sauf que c'est ma mère qui était à ma place, à écrire ce courrier, pour pouvoir le mettre en sécurité, qu'il ai une surveillance constante jusqu'à ce qu'il aille mieux.

Et puis... je suis montée dans le service, et je l'ai vu (depuis le temps que je voulais y aller mais ne trouvait pas le courage d'y aller seule, d'affronter sa volonté de rentrer chez nous en lui disant que je n'avais pas de dates...), il était là assis à une table, j'ai dû vite redescendre pour aller signer les papiers, et en remontant il n'était plus là.
Je me suis donc rendue dans sa chambre, il était là, assis devant la télé, le regard vide, déprimé, en colère après les médecins qui lui avaient soit disant menti, car il n'était plus d'accord pour partir dans une autre structure, il pensait à nouveau que les ambulanciers allaient le ramener chez nous, qu'il allait retrouver ma mère..
J'ai réussi à lui décrocher un sourire quand je suis entrée dans sa chambre, et puis il y a eu ce " ce n'est plus la peine que tu t'occupes de moi, ça n'en vaut pas la peine"... bien sur, j'ai argumenté dans le sens inverse, lui expliquant qu'il n'était pas question que j'arrête de m'occuper de lui, que j'irai lui rendre visite prochainement, que je l'aimais, et qu'il me manquait. Je suis sortie de sa chambre vidée, portant le masque de celle qui allait bien. Et j'ai finis ma journée de stage, dans le plaisir de travailler, d'être au contact des patients, me faisant oublier tous ces soucis qui sont des grands consommateurs d'énergie.

Evidemment, toute cette démarche est réalisée pour son bien, mais ça n'empêche pas que ça fasse mal. Mal de voir son proche souffrir moralement et déprimer. Se sentir impuissante face à la situation. Mais fort heureusement, quand on est bien entourée, on arrive à mieux surmonter tout ça.

Je crois que le pire ce sont les personnes qui sortent un " Tu t'attendais à quoi ? C'était sur " ... ce n'est pas dans la volonté de faire du mal, mais ça en fait et pas qu'un peu... Parce que oui il y a des fluctuations dans la maladie d'Alzheimer, surtout quand c'est une forme atypique, et qu'une dépression est bien ancrée, mais mon père, quelques semaines plus tôt se plaisait dans son établissement et n'avait aucune parole dépressive depuis la mise en place de ce traitement... alors quand on ne connait pas entièrement la situation.. le mieux, est de ne pas sortir des phrases du genre...

Commenter cet article

Doune 08/04/2016 21:41

Je t'embrasse et te serre très fort Vilou, tu sais ce que tu fais et c'est le principal, malheureusement des phrases de ce genre tu en entendras encore et encore. Garde cette force de caractère que tu as, toi qui est si jeune pour tout ça, tu te débrouilles très bien et sois fière de ce que tu fais pour ton père comme pour ta mère. Que l'entourage qui te soutienne continue mais ça je pense qu'ils le font ;-). Un énorme bisous en espérant que cette place se libère le plus vite possible pour apporter une solution à cette dépression qui s'attaque à ton père et que pour la suite avec Alzheimer se passe mieux

Lou 09/04/2016 20:39

Oh oui j'en suis fière ma Doune, fière de tout ce chemin parcourus, de toutes ces épreuves affrontées en m'étant relevé à chaque fois.
Merci à toi aussi d'être là !
Je t'embrasse tout aussi fort ;)

Nous sommes sociaux !