Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une plume, des images, et des mots

Une plume, des images, et des mots

Blog d'une jeune aidante dont le père est atteint d'une maladie apparentée à Alzheimer, la Dégénérescence Fronto-temporale. Retrouvez-ici le quotidien de la maladie.


Les Legos

Publié par Lou sur 7 Décembre 2016, 19:51pm

Catégories : #activités

Mon père a toujours aimer les activités manuelles depuis qu'il est à l'EHPAD : coloriage, scoubidous, canevas.. mais aussi les jeux : belote, solitaire, scrabble. 


Il y a quelques temps, on lui avait demandé s'il aimerait avoir des Legos. Et sa réponse avait été un grand oui. 
Alors ni une ni deux, je me suis mise en quête d'une boîte de briques. J'ai toujours adoré les Legos, depuis que je suis toute petite, une passion. J'ai des boîtes entières de briques en tout genre et de nombreux modèles legos technic, mais je voulais qu'il ai sa boîte à lui. 

Vous allez me dire, mais pourquoi des Legos ?
En plus de ce qui a déjà été dit plus haut. Je trouve que c'est un jeu très simple d'utilisation. Les legos contribuent à développer l'imagination. Ils permettent de jouer à l'infini ! Construire, démolir, construire à nouveau... 
Et puis, c'est un autre outils pour créer un petit moment de complicité avec lui, se fixer un objectif et le construire ensemble. 
Je savais que ça lui plairait !


Bref, boîte trouvée, boîte apportée ! J'avais hésité à lui donner le jour de ma visite la semaine dernière.. il était en pleine crise quand nous lui avions rendu visite. Et puis.. étant sorti de sa crise, je lui avais offert. Il était heureux de ce cadeau, on découvrait ensemble les différentes briques, les petites roues, les portes, les fenêtres, les plaques etc... Je lui avais rajouté une grande plaque pour qu'il puisse construire dessus (Belle erreur de ma part ! Cette dernière a finit... en miettes... ben oui, ça ne rentrait pas dans ses constructions à lui, il fallait réduire la taille !). 
A chaque appel de ma mère depuis ce moment là, mon père n'a pas le temps de lui parler : "je suis en pleine création dit-il" . Un jour, il a même lâché le téléphone sans raccrocher et on l'entendait répéter sans cesse :" je fais une voiture !" 
Nouvelle visite lundi après-midi, malheureusement j'étais à Paris, mon père était une nouvelle fois en crise (ah... si elles pouvaient se calmer un peu celles là ! Il n'y a plus une seule visite sans qu'on le voit dans cet état..), mais aussitôt revenu à la réalité, il a reprit son activité favorite d'où la photo ci-dessus.

 

Une belle idée qui fait un heureux !

Commenter cet article

Anna 08/12/2016 06:26

il faudrait que je teste ce genre de chose avec maman mais j'ai vraiment peur qu'elle n'accroche pas. Ton père est super ouvert à toutes ces activités qui pourrait être assimilées au monde de l'enfance. J'aì peur que maman le prenne mal si je lui apporte ce genre de chose. Toute sa vie, elle a toujours été très active mais pour faire des choses utiles. De la couture pour gagner qq sous ou pour nous habiller, du tricot, du crochet pour décorer la maison, de la cuisine pour nous nourrir ou assouvir notre gourmandise... Bien sûr elle a déjà joué à des jeux de sociétés avec ses petits enfants ou aux cartes avec ses amis. Mais elle n'a jamais fait d'activités en solitaire juste pour passer le temps. Je crois que dans sa mentalité, c'était du temps perdu car inutile.
Il faut dire que la maladie de maman est beaucoup plus avancée que celle de ton père. C'est peut être pour cela aussi qu'elle est moins réceptive... ou que nous même on se met des freins. On a vraiment peur de lui proposer des jeux et qu'on la mette en échec. Il n'y a pas très longtemps j'ai réussi à la faire jouer à la bataille. Ca a été laborieux mais on a réussi à passer un bon moment. Ce simple jeu est très dur pour elle : sur les cartes les chiffres sont écrits et en bas, une fois à l'endroit et une fois à l'envers. Donc un 6 peut être aussi un 9 en fonction de si tu regardes le chiffre du haut ou celui du bas. Un cerveau non malade, réussit à traduire l'information en l'associant au nombre de motifs au coeur de la carte. Pour malade Alzheimer c'est beaucoup, beaucoup plus compliqué.
En tout cas toutes tes publications sur les activités de ton père me motivent à refaire une tentative. Je vais aller trainer dans des boutiques de jeux ou d'activités manuelles. Il faut que je fasse tomber mes propres blocages. J'avais envie de lui faire préparer des deco de Noël. Allez Anna on y croit

Lou 08/12/2016 19:57

Oui, la maladie n'est pas au même stade et n'est pas tout à fait la même, même si elle s'y rapproche fortement.
Oui il y a peut être aussi un frein, rien ne coûte d'essayer, enfin.. si c'est douloureux de voir la personne qu'on aime en difficulté et de ne rien pouvoir faire...
Si elle n'aime pas les activités en solitaire, il faut peut être essayer des activités à deux, ou plus. des jeux simples, fabriquer des décos pour Noël ? ça me paraît une super idée ! et en plus c'est utile
Tente, et si ça ne va pas, ce n'est pas grave, tu auras essayé, qui sait tu auras peut être un bon moment à la clé ;)

Doune 08/12/2016 11:51

Ah j'ai oublié de vous dire que grâce à Vilou j'ai fais connaissance avec votre blog, que je lis avec plaisir. Blog très intéressant aussi, même si je ne commente pas, ça viendra surement ;-)

Doune 08/12/2016 11:32

Bonjour Anna,
Ce que vous dites est vrai, au bout d'un moment, même le plus simple devient compliqué. Je m'occupe aussi à plein temps de maman qui a la maladie d'Alzheimer, maman aimait faire du crochet, je m'y suis mise pour l'accompagné le plus longtemps possible mais au fur à mesure cela devenait de plus en plus compliquer alors j'ai arrêté pour ne pas la frustrer, lui faire voir qu'elle n'était plus capable. Il y a eut aussi les ateliers pâtisserie, qui n'existe plus non plus, enfin en dégustation si. Il y a eut aussi le coloriage, il y a des coloriage adulte pas compliqué, on peut penser que certaines activité peuvent être enfantine mais je pense pas, car c'est mieux que de leur faire voir, s'apercevoir qu'ils ne sont plus capable. Alors pour certain surement vos activité passeront enfantines, mais dites vous que pour votre maman ça ne la mettra pas en échec et qu'elle sera ravi et heureuse de voir qu'elle peut encore faire des choses. Je dirais juste qu'une compagnie a toujours été nécessaire pour maman pour chacune des activité que l'on faisait, on discutait, je la félicitais, ce qui la motivait et stimulait à vouloir faire pareil dans les gestes. Alors oui aujourd'hui ça n'existe plus tout ses moments, mais on a retrouvé autre chose, la musique, le chant, en plus c'est la période de Noel y a de quoi faire ;-) . Aujourd'hui la musique est magique, ses nous moments à toutes les deux, une évasion de tranquillité, de douceur, d'apaisement. Bon courage à vous et vous aller réussir à trouver.

Doune 07/12/2016 22:30

Coucou
Une belle idée, une très belle idées, et tu en trouveras d'autres, c'est sympas ses moments de complicités entre vous. J'espère de tout coeur que cette période de crises se calment pour chacun vous, qu'elle vous laisse du répit. Malheureusement faut faire avec mais heureusement qu'il y a ses moments pour nous les faire oublier un peu
Je t'embrasse fort ma Vilou bonne continuation et bon courage

Doune 08/12/2016 22:34

oui c'est ce que j'ai voulu dire, ça descend toujours et ne montent jamais, ça se pause aussi de temps en temps, au palier, pour repartir en descente, mais jamais en montée Bon courage

Lou 08/12/2016 20:21

Oh si il y a des phases de "rémission" dans ces maladies, pour certaines personnes, mais c'est pour descendre bien plus bas ensuite...
Mais sinon oui... tout se passe par pallier et ils sont plus durs les uns que les autres.. :(

Doune 08/12/2016 20:17

Ses maladies sont à palier, et ne montent jamais, mais descendent, soit doucement, soit à grand pas, malheureusement nous suivons ses descentes avec tout ce qu'elles proposent avec elles, jusqu'à ce qu'elles s'arrêtent au prochain palier où tout ce qu'elles nous ont proposé pendant leur descente se posent, se calent, se mettent en place, en espérant qu'elles ne reprennent pas trop vite la descente pour le prochain palier. Force et courage à toi et ta maman de gros bisous

Lou 08/12/2016 19:58

Malheureusement pour les crises... c'est de pire en pire... la maladie avance, mais ça fera l'objet du prochain article ;)
gros bisous Doune

Nous sommes sociaux !