Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une plume, des images, et des mots

Une plume, des images, et des mots

Blog d'une jeune aidante dont le père est atteint d'une maladie apparentée à Alzheimer, la Dégénérescence Fronto-temporale. Retrouvez-ici le quotidien de la maladie.


L'épuisement

Publié par Lou sur 26 Février 2017, 14:20pm

Catégories : #Fluctuations, #activités

 

(le chalet n'est plus celui qu'il était sur la photo)


Dans la dégénérescence fronto-temporale, un des principaux symptômes, est les obsessions.
Pour mon père, c'est principalement les allers-retours aux toilettes, mais il y a aussi les coloriages quand on lui en apporte et bien d'autres.
Et puis peu à peu, nous lui ramenions des activités pour qu'il puisse s'occuper, et ne pas toujours faire la même chose, il y a eu les legos, les briques de bois, le chalet en bois, les mécanos.. Mais il y a peu.. le chalet en bois s'est transformé en une grosse obsession.


Lors de notre dernière visite, tout s'était plutôt bien passé, il était afféré à reconstruire son petit chalet, nous lui avions ramené un petit appareil de sport, pour qu'il fasse un peu d'activité physique alors il a laissé tomber son activité pour faire un peu de step ! 
C'était la première fois que je l'entendais répété au moins une dizaine de fois le même mot ou groupe de mots d'affilés, "y'en a plus, y'en a plus, y'en a plus..." , "c'est comme ça..c'est comme ça..."  lorsqu'il s'est remit à sa construction.
Ce jour là, ça m'a aussi fait une drôle de sensation : nous discutions du repas qui approchait et mon père ne savait plus où se situait la salle de repas et il nous a dit :"ça va plus.." je lui demande donc pourquoi ? "Figures toi que j'ai des pertes de mémoire..et ça m'embête vraiment..." là, je me suis dis qu'il commençait à se rendre compte de son état, et ça nous a fait mal..
Ce jour là, il avait mal aux genoux (on ne comprenait pas pourquoi), il était tout voûté, somnolait par moment.

En partant, une infirmière et une aide-soignante sont venues nous voir, la psychologue voulait nous parler. Nous nous sommes tout de suite questionnées, et puis je suis partie avec l'aide soignante dans la chambre de mon père (qui était parti manger), et là, tout ce que j'avais remarqué précédemment, a prit sens.
Elle voulait nous voir, afin que l'on remmène un peu d'objets chez nous, car l'équipe pensait qu'il y avait trop de choses. La raison ? Mon père avait refusé son repas la veille au soir ainsi que son traitement, afin de faire sa petite maison. Il n'a jamais accepté de manger et s'est couché à 3h du matin tant il était omnubilé par son travail.. pour se lever le lendemain à 7h... courte nuit.
La douleur aux genoux ? Elle venait du fait qu'il se mettait par terre à genoux pour "jouer"... 

Alors, on a décidé, pour son bien et sous conseil de l'équipe, de ramener ce chalet..(la plupart des pièces étaient cassées, ils les détruisaient avec ses dents afin que ça "rentre" dans ses constructions.. impossible de reconstruire le véritable chalet, ni quoi que ce soit d'autre d'ailleurs), et quelques autres objets.. 
Un peu dur là aussi, car il prenait vraiment goût à ses constructions... mais on agissait pour son bien malgré tout.

Et puis, il continue malgré tout à aller à de nombreuses activités ! :) 

Commenter cet article

Nous sommes sociaux !